La SAVATE BOXE FRANCAISE (SBF)
 
Quel que soit son degré
d’engagement et son envie, la SAVATE boxe française est une école de discipline du corps, un moment de défoulement dans nos vies.
Au-delà des techniques (assaut et combat), la SAVATE boxe française est à la fois : Ethique - Esthétique – Efficace – Educative.
Un sport complet ou chacun reste libre du niveau à atteindre.
 

L'ASSAUT
 
Forme de compétition qui se déroule à partir de rencontres à la "touche" ou toute puissance des coups est exclue : la recherche du "Hors Combat" y est donc totalement proscrite. Les rencontres qui opposent deux tireurs se déroulent sur une surface délimitée (enceinte), dans un temps limité (reprises) et dans le respect de techniques de coups de poings et de pieds codifiées.
 
LE COMBAT
 
Forme de compétition qui se déroule à partir de rencontres qui autorisent la puissance des coups : la recherche du "Hors Combat" est donc possible et autorisée. Les rencontres qui opposent deux tireurs se déroulent sur une surface délimitée (enceinte), dans un temps limité (reprises) et dans le respect de techniques de coups de poings et de pieds codifiées.
 
LA CANNE DE COMBAT
 
Forme de compétition qui se déroule à partir de rencontres entre deux tireurs qui s'opposent à l'aide d'un engin (la canne de combat) manié à une main dans un contexte sportif aménagé. Les rencontres qui opposent deux tireurs se déroulent sur une surface délimitée (aire de combat), dans un temps limité (reprises) et dans le respect de techniques de frappes (touches) codifiées.
HISTORIQUE de la Savate Boxe Française:
 
1800 : Une méthode de combat utilisant exclusivement les pieds apparaît dans le midi de la France, c'est le "chausson". Dans le Nord de la France une méthode similaire se développe, avec quelques coups portés avec la main ouverte qui se rajoutent aux coups de pieds, c'est la "savate".
1820 : Michel Casseux ouvre à Paris la première salle de "savate parisienne".
1832 : Charles Lecour ayant bien étudié la technique de combat aux poings (boxing londonien), l'ajoute à celle utilisant les pieds, créant ainsi la boxe française.
1877 : Joseph Charlemont étudie les mouvements de boxe française et publie le "traité de boxe française" dans lequel les coups et les attitudes sont codifiés pour la première fois.
1887 : Charlemont, père et fils créent une salle à Paris, qui fonctionnera jusqu'à la mort de Charles en 1944.
1899 : Charles Charlemont bat le champion Anglais Jerry Driscoll, assurant ainsi la renommée de la boxe française.
1900 : C'est la grande époque de la boxe française qui se développe partout en France.
1903 Développement de la boxe française en Europe. En France est crée la "Fédération Française des Sociétés de Boxe" (FFSB) à laquelle adhèrent la boxe française et la boxe anglaise.
1944 : Pierre Baruzy veut relancer la boxe française, en reconstituant la commission de boxe française, au sein de la FFB.
1965 : Création du "Comité National de Boxe Française" CNBF, qui sera accueilli par la Fédération Française de Judo en qualité de discipline associée (FFJDA).
1966 : C'est le début du renouveau, les salles commencent à rouvrir.
1973 : Le CNBF devient la "Fédération Nationale de Boxe Française" (FNFB), et quitte la FFJDA.
1976 : La FNBF devient la "Fédération Française de Boxe Française Savate et Disciplines Assimilées" (FFBFS DA).
1985 : Création de la Fédération Internationale de Boxe Française Savate (FIBFS).
1996 : Rénovation du dispositif compétitions jeunes

1997 : Déplacement du Pôle France au CREPS de Toulouse
ce site a été créé sur www.quomodo.com